22 janv. 2016

Coup de cœur : les beaux bizarres d’Anthony Lycett


Découverte au fil d’un samedi galeries, la série Self Styled du photographe londonien Anthony Lycett, exposée chez Isabelle Gounod, nous a tout de suite tapé dans l’œil. Punks, dandys, gothiques, travestis et excentriques s’y pressent en diptyque et sur fond blanc. Bien plus que des bêtes de mode. 


Qui ? 


Lui-même un poil dandy – costume trois pièces, barbe et mèche soignées –, Anthony Lycett naît en 1973 à Coventry dans le centre de l’Angleterre. Doublement diplômé, il se lance sur le marché de la photo au début des années 2000. Régulièrement mis à l’honneur dans son pays depuis lors, il bénéficie actuellement de sa première expo parisienne. 

Des porteurs de barbe rousse sur fond bleu, sa mère, atteinte de la maladie d’Alzheimer, jour après jour sur le même chemin de campagne, des artistes dans leur atelier ou nos excentriques saisis de Londres à Paris… Anthony Lycett explore – toujours en série – les identités singulières dans leur rapport au monde. Entre démarche scientifique et approche sensible, il généralise autant qu’il particularise, et s’en tient à la surface pour mieux révéler ce qu’elle cache. Un obsessionnel compulsif et instinctif qui se demande, qui nous demande inlassablement : « Who are you? », voilà ce qu’est Anthony Lycett.   

JenKin Van Zyl, étudiant en art. Série Self Styled, 2008 – 2015 © Anthony Lycett.

Dame Zandra Rhodes, fashion designer. Série Self Styled, 2008 – 2015 © Anthony Lycett

Quoi ?


Débutée en 2008, la série Self Styled compte aujourd’hui plus de deux cents diptyques formant un portrait diffracté d’une certaine subculture londonienne et parisienne. Des dandys, des punks, des gothiques, et des travestis le plus souvent issus du monde de l’art et du spectacle qui, s’ils ne dépareraient pas au premier rang d’un défilé, suivent leur style, leurs codes, plutôt que la mode. 

Des excentriques, des indomptables, qui se plient sans sourciller à l’unique règle imposée par le photographe : proposer une tenue de jour et une tenue de soirée puisées dans leur garde-robe personnelle. Tandis que certains changent totalement d’apparence à la nuit tombée, d’autres se contentent d’un supplément de bijoux, plumes ou matières scintillantes. 

Livrés à eux-mêmes sur fond blanc, ces pros de la mise en scène ne montrent que ce qu’ils veulent bien nous montrer et en révèlent peut-être plus qu’ils ne le souhaitaient. En les isolant de leur milieu naturel – on imagine le décor des lieux qu’ils fréquentent à la mesure de leur extravagance –, Lycett fait ressortir leur originalité détonante en même temps qu’il les rapproche du regard du spectateur. Un regard que soutiennent la plupart de ces flamboyants modèles. « Who are you? », semblent-ils à leur tour nous demander.

Georgeois Bourgeois, performeur. Série Self Styled, 2008 – 2015 © Anthony Lycett.























Tuttii Fruittii, artiste. Série Self Styled, 2008 – 2015 © Anthony Lycett.

























Plus sur Anthony Lycett ? Son site officiel et son expo à la galerie Isabelle Gounod, à voir jusqu’au 27 février 2016. 

Plus sur sa série Self Styled ? La page Facebook et le compte Instagram

Image à la une : Aymeric Bergada du Cadet, fashion stylist. Série Self Styled, 2008 – 2015 © Anthony Lycett.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire