4 déc. 2014

Coup de cœur : les instants étirés d’Anni Leppälä


Des fragments de corps ou de paysages, une lumière froide et des teintes végétales sur lesquelles font irruption des rouges et des roux flamboyants. C’est la signature de la jeune photographe finlandaise Anni Leppälä, nouvelle recrue de la galerie Les Filles du Calvaire


Qui ?


Anni Leppälä vit et travaille à Helsinki où elle est née en 1981. Elle a étudié la photo à la Turku University of Applied Sciences puis à l’University of Art and Design, et a été sacrée Young Artist of the Year en 2010. Évidemment, la jeune femme n’a pas attendu d’être diplômée pour exposer son travail qui s’affiche en Finlande (et ailleurs) depuis 2001. En France, on l’a déjà aperçue au Centre culturel Calouste Gulbenkian en 2009 ou aux Rencontres d’Arles en 2012. Un phénomène qui devrait s’amplifier puisqu’elle vient de rejoindre la galerie parisienne Les Filles du Calvaire qui lui consacre une expo intitulée The Book of Images jusqu’au 17 janvier prochain. 

Door (view) et Girl on a balcony, 2013 © Anni Leppälä.







Quoi ?


Comme le suggère le titre, la photo d’Anni est à appréhender dans sa dimension narrative. Ici, pas tellement d’instants volés ou décisifs mais plutôt de longs moments suspendus entre réel et fiction. Dans cet interstice, des figures humaines, des paysages et des objets du quotidien se dressent comme autant de héros impénétrables. L’essentiel ne se situe d’ailleurs peut-être pas au centre des images mais au-delà, dans leur succession et leur combinaison. Anni l’explique elle-même, son travail consiste à permettre à des « points fixes de se transformer en matériau de l’imaginaire ». 

Fence (wind), 2013  © Anni Leppälä.


Plus sur Anni : son site et son expo à la galerie Les Filles du Calvaire, à voir du 4 au 20 décembre 2014 puis du 6 au 17 janvier 2015.

Image à la une : Last Autumn, 2008 © Anni Leppälä.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire